Blogue

«Retour à la liste de blogues

La main dans le sac : Pêche sportive

Pêcher pour décrocher avec Éric St-Onge, Concepteur de systèmes embarqués

 

Avec la chronique estivale La main dans le sac, Sinopé Technologies propose une incursion dans l’univers de son équipe où chaque membre cultive des intérêts variés, mais une passion commune pour la maison intelligente. Avec chaque article, on met littéralement «la main dans le sac» et on découvre les musts de chacun.

Cette semaine, on décroche du quotidien avec Éric St-Onge, Concepteur de systèmes embarqués.

 

Eric St-Onge - Sinopé

 

Concepteur de systèmes embarqués depuis plus de 15 ans, Éric St-Onge part plusieurs fois par année en fin de semaine de pêche dans le bois avec ses boys depuis de nombreuses années.

Au moment d’écrire ces lignes, l’excitation était palpable alors qu’Éric se préparait justement pour sa 2e fin de semaine de pêche de la saison.

 

Qu’est-ce que tu aimes dans ce sport?

Quand on part à la pêche, on n’a pas le choix de décrocher du quotidien et de ralentir. Avec les boys, on loue un chalet dans le bois, sans électricité. On est exposé aux éléments, on profite de la nature. C’est tranquille, c’est relax. C’est une activité sociale qui nous donne du temps de qualité entre amis. Et puis le poisson ne mord pas du premier coup. Il faut s’armer de patience. Partir à la pêche, c’est toute l’excitation des préparatifs, la route pour s’y rendre, le temps passé en nature avec des amis de longue date. Ferrer un poisson n’est qu’un plaisir de plus parmi tous les autres.

Comment te prépares-tu pour la pêche?

Je me fais d’abord une liste. C’est essentiel. Quand tu pars à la pêche en pleine nature, tu ne peux aller chercher ce qu’il te manque au milieu du séjour. S’il te manque quelque chose, tu te débrouilles sans! On a déjà improvisé un poêle avec une roche et un feu fait en dessous, faute d’avoir amené un brûleur. On aurait pu faire autrement, mais improviser de la sorte fait aussi partie de l’aventure.

Naturellement, il faut prévoir les vêtements, la nourriture et l’équipement de pêche (rapalas, agrès, etc.). J’essaie toujours d’identifier les lieux de pêche avant de partir afin de savoir où on ira lancer la ligne pour les meilleures prises. Évidemment, ça prend les piles pour le GPS. C’est un must!

 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui aimerait s’initier à la pêche?

Pour s’adonner à la pêche, il faut aimer la nature et être prêt à se faire bercer dans une chaloupe pendant des heures. On a beau avoir tout l’équipement et se situer dans un secteur pour faire de bonnes prises, il y a toujours une part d’imprévu. Le poisson mord ou il ne mord pas. Il faut être capable de décrocher et d’apprécier cette lenteur.

 

Quels sont les avantages de la maison intelligente quand on s’absente durant une fin de semaine de pêche?

Après avoir affronté les mouches noires, sué sous le soleil et enduré des couches et des couches de chasse-moustiques, il n’y a rien de tel que de sauter dans la piscine à la maison au retour de la pêche. J’active à distance le chauffe-eau de la piscine grâce au contrôleur de charge électrique auquel il est connecté. L’eau est donc à la bonne température quand j’arrive, sans que j’aie eu à chauffer pendant mon absence.

Et si j’avais un chalet, c’est sûr que j’y installerais un système de plancher chauffant qu’on peut contrôler à distance et un système de protection contre les dégâts d’eau. On allume le chauffage avant d’arriver et on éteint en partant avec notre téléphone. Dans tous les cas, on est protégé contre les dégâts d’eau.

 

Équipement pêche sportive

 

Dans le sac 

  1. Canne à pêche Fenwick
    C’est l’accessoire de base pour la pêche! Elle est légère et son manche est en liège.

  2. Moulinet
    J’amène plusieurs moulinets quand je pars en voyage de pêche. J’ai ainsi le matériel de rechange si jamais l’un d’eux se brise.

  3. Veste de flottaison pour la pêche Salus Angler (VFI)
    Par mesure de sécurité, on enfile la veste de flottaison avant de monter dans la chaloupe. Celle-ci est adaptée pour la pêche avec ses poches cargo, ses filets, ses ganses et ses poches réchauffe-mains.

  4. Hameçons
    Chaque hameçon a sa fonction et son utilité. J’utilise le premier pour la pêche à la jig pour attraper du doré; celui en forme de poisson me sert à ferrer du doré ou du brochet quand j’utilise la technique de la pêche à la traîne. Enfin, le troisième est mon hameçon chanceux. J’y ai recours quand ça va mal. Avec celui-là, je suis assuré d’avoir une prise!

  5. Bonbons
    Les jujubes donnent de l’énergie et aident à garder le moral quand ça ne mord pas!

  6. Téléphone intelligent
    Sur le chemin du retour, c’est avec mon téléphone que j’active mon contrôleur de charge pour démarrer le chauffe-eau de la piscine.

 

2 réponses à “La main dans le sac : Pêche sportive”

  1. Diane Garand dit :

    Salut Éric, tu as une belle passion qui as des similitudes avec ton travail, tout comme ton métier tu dois user d’ingéniosité de calme de concentration et de patience pour réussir. C’est super que tu es trouvé le complément de ton travail ça se voit en te regardant ton visage est illuminé.

  2. Yvette dit :

    Bons conseils pour la pêche.Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.